« Une génèse de l’Anthropocène », par Kevin Walsh

Kevin Walsh est Senior Lecturer en Archéologie du paysage (University of York, UK), en résidence IMéRA-EURIAS du 3 octobre 2016 au 28 juillet 2017.

Article publié dans Fellows#19, publication du RFIEA.

Anthropocène est souvent défini comme la période géologique marquée par les dépôts sédimentaires provenant directement de l’impact capital de l’humanité sur l’ensemble des systèmes environnementaux (géologiques, écologiques et climatiques). Pour beaucoup, cette période commence par la révolution industrielle, et s’accélère après la seconde guerre mondiale. Depuis les années 1950, on assiste à une augmentation sans précédent de la consommation des différentes ressources naturelles, avec pour conséquence directe l’augmentation considérable de la population mondiale.

L’Anthropocène est considéré par beaucoup comme un phénomène produit par l’impact de l’homme sur son environnement aux xixe et xxie siècles. Bien que cette description soit légitime et largement acceptée, il nous faut examiner la manière dont les interactions homme-environnement ont jeté très tôt les bases des changements récemment observés. En outre, en adoptant une description écologique de l’Anthropocène (en sus de la définition géologique), il nous faut également évaluer la création par l’homme de « nouveaux écosystèmes ». Ces nouvelles niches artificielles représentent une étape importante de l’Anthropocène, caractérisée par des environnements dégradés avec leurs conséquences géologiques. Pour citer Peter Verburg, spécialiste de l’espace environnemental et de l’Anthropocène : « Fondamentalement, l’Anthropocène définit l’émergence de systèmes socio-écologiques imbriqués, où les interactions homme-environnement sont non seulement bidirectionnelles, mais s’étendent également sur différentes échelles spatiales et temporelles. Dans cette optique, la pertinence d’une science complexe aboutissant à une nouvelle compréhension des interactions homme-environnement devient évidente ». Continuer la lecture de « « Une génèse de l’Anthropocène », par Kevin Walsh »

Modern origins in the Mediterranean : interdisciplinary approach

IMéRA, January 14th-15th 2016 

Modern origins in the Mediterranean : interdisciplinary approach

Par Abdeljalil Bouzouggar, Fellow IMéRA-LabexMed 2015-2016

One of the most keenly debated issues in human evolutionary research concerns the Origin of the “Modern” Behaviour and dispersal of Homo sapiens. Mediterranean region knew the occurrence of early Homo sapiens with Middle Palaeolithic/Middle Stone Age finds at some key sites in both sides of this area.

A broader theme identified by the Abdeljalil Bouzouggar’s project for his residency at IMéRA (September 14th 2015-February 12th 2016) concerns the modern origins in the Mediterranean from an interdisciplinary perspective. With the help of the IMéRA staff and in collaboration with the LAMPEA (Europe Africa Prehistory Mediterranean Laboratory) at Aix Marseille University and the University of Oxford (UK), an international workshop was held in IMéRA on the theme of “Modern Origins in the Mediterranean : an interdisciplinary approach” in January 14th-15th 2016. In addition to IMéRA and Bouzouggar’s host laboratory (LAMPEA) specialists and keynote speakers from various countries and prestigious institutions attended the meeting and gave talks. Continuer la lecture de « Modern origins in the Mediterranean : interdisciplinary approach »