« Travelscapes » par Cristina Corsi

Cristina Corsi (Fellow IMéRA/LabexMed 2015-2016) est professeur d’archéologie à l’université de Cassino, Italie.

Article paru dans Perspectives#14, revue du RFIEA.

Roads have always been addressed as formidable channels through which people, goods, news, ideas and cultures are transferred. They indeed constitute the ‘circulatory system’ of entities such as regions, states, or continents. They are means through which social, economic and cultural patterns are conveyed, and through which languages, traditions, religions, habits, fashions, musical practices and material culture are transmitted.

Medieval road networks have been studied mainly in their devotional meaning as pilgrimage routes. Innumerable publications investigated these aspects and highlighted the role played by these medieval ‘highways’ in building up the  European cultural identity. The plethorical literature on the pilgrimage routes to Santiago de Compostela is a shining example of that. This approach has been central in setting up networks of cultural institutions and in disseminating research outuputs (mainly through websites, such as http://www.saintjamesway.eu/ and http://whc.unesco.org/en/list/669 for the S. James Way, http://www.viefrancigene.org/en/, http://www.tastingeurope.com/routes/francigena and http://www.rivistaviafrancigena.it/en/ for the Francigena Way, to name but a few).
Most publications adopt an historical perspective rooted in the research of Johan Plesner, first published in 1938. This methodology was refined with the book of Thomas Szabó in 1992, and the works of Tiziano Mannoni (1983, 1992) highly contributed to a more structured archaeological-topographical approach.
Continuer la lecture de « « Travelscapes » par Cristina Corsi »

« Une Maison de la sagesse » sous la direction de Barbara Cassin

Vidéo intégrale du Workshop enregistré le 24 mars 2017 à l’IMéRA

« Une Maison de la Sagesse », journée d’étude sous la direction de Barbara Cassin (philosophe, directrice de recherche, CNRS), organisée dans le cadre du programme Méditerranée de l’IMéRA dirigé par Thierry Fabre.

« Du côté des androïdes », par France Cadet et Angelica Lim

Vidéo intégrale de la conférence « Du côté des androïdes » par France Cadet et Angelica Lim, enregistré le 7 décembre 2016 à l’IMéRA – 1 h 19 mn

Comité d’organisation : Jean Cristofol (Ecole Supérieure d’Art d’Aix en Provence), Jean-Paul Fourmentraux (LESA, AMU, Centre Norbert Elias, EHESS), Cédric Parizot (IREMAM, CNRS/AMU) et Manoël Penicaud (IDEMEC, CNRS/AMU).

Conférence organisée à l’IMéRA dans le cadre du cycle « Recherche, arts & pratiques numériques », en partenariat avec l’ESAAIX, le Centre Norbert Elias, l’IDEMEC et l’IREMAM.

Les scénarios énergétiques et les visions bas carbone : un retour d’expérience sur des exercices d’esprit R&D

 Retour sur la séance de séminaire du 28 avril 2017
à l’occasion de la mise en ligne de sa captation video

Economiste ayant rejoint l’Institut de Technico-Economie des Systèmes Energétiques du CEA sur les thématiques des bioénergies (notamment les biocarburants de deuxième génération), des questions d’approvisionnement, des analyses territoriales et de la prospective énergétique, après avoir travaillé pendant plus de dix ans au service de la filière forêt-bois (dans le cadre de l’Institut technologique Forêt Cellulose Bois-construction Ameublement), Elisabeth Le Net a proposé de nous faire partager son expérience au sein de l’Alliance Nationale de Coordination de la Recherche pour l’Energie (ANCRE) qui a pour mission de coordonner et de renforcer, pour le compte du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et de la Secrétaire d’Etat à l’Ecologie, l’efficacité des recherches sur l’énergie qui sont menées par les organismes publics nationaux. ANCRE a notamment une mission applicative : donner des éclairages sur le souhaitable et le souhaité en matière de solutions énergétiques et de réponses au Défi n°2 « Une énergie propre, sûre et efficace » du programme H2020 de recherche et d’innovation de l’Union européenne. Cette mission s’opérationnalise au travers, en particulier, de la production de scénarios technologiques de transition énergétique. Continuer la lecture de « Les scénarios énergétiques et les visions bas carbone : un retour d’expérience sur des exercices d’esprit R&D »

« De la puissance d’agir dans un monde numérique » par Serge Proulx

Serge Proulx (IMéRA Fellow 2014-2015) est sociologue spécialiste des médias québécois. Il est professeur émérite à l’université du Québec à Montréal (École des médias), et chercheur et fondateur du Laboratoire de communication médiatisée par ordinateur et du Groupe de recherche et d’observation sur les usages et cultures médiatiques. Il est également professeur associé à Télécom ParisTech.

Article paru dans Fellows#14 (Démocratie et numérique), publication du RFIEA.

Depuis une dizaine d’années, l’avènement de ce que l’on a appelé le Web participatif a suscité beaucoup d’espoirs du côté des activistes, des artistes, des militants politiques et des mouvements sociaux. L’idée d’un Web participatif était l’une des figures issues du basculement paradigmatique que constitua la nouvelle manière de penser l’Internet à partir de la notion de « Web 2.0 », terme qui fut introduit par Tim O’Reilly lors d’un séminaire d’entreprise en octobre 2004, pour décrire d’abord en termes techniques, commerciaux et industriels une nouvelle génération de logiciels pour le Web. Dans ce nouvel environnement numérique, les usagers sont considérés comme des participants actifs dans la création/production, le remixage et la diffusion des contenus qui circulent sur la Toile. Continuer la lecture de « « De la puissance d’agir dans un monde numérique » par Serge Proulx »

« Les crises financières sont-elles inhérentes au capitalisme » par Jakob Madsen

Jakob Madsen (IMéRA Fellow 2016-2017) est titulaire de la chaire en commerce et économie Yang Xiaokai à Monash University (Melbourne, Australie) et membre de l’Académie australienne des Sciences sociales.

Article paru dans Fellows#13 (Crises financières, crises bancaires), publication du RFIEA.

 

La fréquence des crises financières, récurrentes dans un système capitaliste, a considérablement augmenté ces deux derniers siècles (cf. tableau 1). Au-delà de leur fréquence, l’intensité de ces crises a également augmenté au fil du temps, parallèlement à un accès croissant au crédit. Le crédit a beau avoir cours depuis des siècles, ce n’est qu’au cours du xixe siècle que les banques commerciales ont commencé à prêter de manière importante dans les pays développés. De plus, c’est à la fin du xixe siècle qu’elles ont commencé à internationaliser leurs activités de prêt, notamment dans les colonies. Continuer la lecture de « « Les crises financières sont-elles inhérentes au capitalisme » par Jakob Madsen »

« A new ambition for the EU ? Call it ‘Sustainable Integration' » par Kalypso Nicolaïdis

IMéRA Fellow 2010-2011, Kalypso Nicolaïdis est Professeur de relations internationales et directrice du Centre d’études internationales de l’université d’Oxford ; elle est membre du Conseil européen des relations internationales.

Article paru dans Fellows#11 (Brexit : quelles perspectives pour l’Union Européenne ?), publication du RFIEA.

What future for the EU after Brexit? As European leaders emerge from their Summit in Bratislava on 16 September they will try both to sound decisive and consensual, bold and cautious, visionary and pragmatic. Can they really square that circle? Can they signal to European publics that the prospect of EU life without the UK may be hard to swallow but that nevertheless the European ship is not going adrift? How can they manage not to announce too much for the sway of peoples and countries who demand a break in European integration but not to do so little as to appear clueless? Continuer la lecture de « « A new ambition for the EU ? Call it ‘Sustainable Integration’ » par Kalypso Nicolaïdis »

Entretien avec Todd Shepard

Figure importante de la nouvelle génération de chercheurs sur le postcolonial, Todd Shepard (IMéRA Fellow 2015-2016), historien, enseigne à l’université Johns Hopkins (Baltimore). Son ouvrage Comment l’indépendance algérienne a transformé la France (Payot, 2008 ; réédité au format de poche en 2012) a reçu le prix J. Russell Major, décerné par l’American Historical Association et le prix du Council of European Studies qui distingue des ouvrages anglophones portant sur l’histoire française et européenne.

Article paru dans Fellows#02 (Quelle place pour l’Islam en France ?), publication du RFIEA.

Retrouvez-vous, dans la réaction française aux attentats de 2015, des caractéristiques du rapport que nous entretenons avec notre histoire et notre mémoire postcoloniales ? 

Tout à fait. Selon moi, les réactions post attentats sont très symptomatiques de la manière particulière dont la France traite son histoire coloniale, son rapport au monde arabe et à l’Algérie en particulier.

Si, après les attentats de janvier 2015, c’est l’unité nationale qui a primé, la réaction aux attentats de novembre a mis en avant des clivages profonds et propres à la société française. On peut voir se dessiner inconsciemment dans les réponses que le pouvoir oppose au terrorisme des conséquences de la guerre d’Algérie, cela à deux niveaux différents mais fort révélateurs. Continuer la lecture de « Entretien avec Todd Shepard »