People and water – perspectives on past and present relationships via hydrology, palaeohydrology and archaeology

Workshop,  June 15 2017

Organised by Kevin Walsh (Fellow IMéRA-EURIAS 2016-2017 ; Senior Lecturer in Landscape Archaeology, University of York, UK) in collaboration with Peter Cook (IMéRA Fellow 2016-2017 ; Professorial Research Fellow, School of Environment, Flinders University, Adelaide Australia)

In collaboration with Peter Cook, I organised a one-day international workshop that took place at IMERA on 15 June 2017.

The rationale and aims of the workshop were as follows:
Both hydrologists and anthropologists/archaeologists are interested in how hydrological systems have changed over time. Hydrological interpretation can benefit from information on how human-stresses on hydrological systems have changed over time, and anthropological and archaeological studies can benefit from information on hydrological change (which can be both a cause and an effect of anthropological change). In this one-day conference, we brought together a group of hydrologists, palaeohydrologists, and archaeologists. Within this group of disciplines, we wanted to assess and question disciplinary boundaries and consider data-integration: For example, to what extent do hydrologists consider time-depth and to what extent does palaeohydrological research inform contemporary hydrological models. Moving on from this, how do hydrologists and palaeohydrologists incorporate evidence relating to changes in human activities, practices, behaviour, and the related forms of environmental knowledge that change over time. All of these issues, discussing the ways in which hydrological, palaeohydrological and historical disciplines intersect, is of paramount importance for discussions of Anthropocene trajectories. Continuer la lecture de « People and water – perspectives on past and present relationships via hydrology, palaeohydrology and archaeology »

« The dynamic of policy processes on hydraulic fracturing », par Dr. Sébastien Chailleux et Dr. Stéphane Moyson

Vidéo intégrale de la seconde conférence du cycle « Energie : enjeux technologiques, institutionnels et géopolitiques » sous la direction de Raouf Boucekkine – 1 h 16

« The dynamic of policy processes on hydraulic fracturing: An international comparative research project », par les Dr. Sébastien Chailleux (associate researcher at the Centre Emile Durkheim, Université de Bordeaux) et Dr. Stéphane Moyson (assistant professor at the Institut de Sciences Politiques Louvain-Europe, Université catholique de Louvain, Belgium.), enregistré le 10 mars 2017 à l’IMéRA.

Franco Miglietta : « Albedo-modifying properties of olive trees in Mediterranean climate: ecological, climate change and water savings implications »

Francesco Miglietta (Fellow IMéRA-OTMed) is Scientific Director of FoxLab, a joint research Initiative in collaboration between CNR (Italy) and the Fondazione E.Mach in San Michele.

23 February 2017 : extract of his presentation (5 mn 29 s).

Dynamiques de politique publique et fracturation hydraulique : Un programme de recherche comparatif international

Texte de Sébastien Chailleux, Centre Emile Durkheim, Université de Bordeaux, France, et Stéphane Moyson, Institut de Sciences Politiques Louvain-Europe, Université catholique de Louvain, Belgique

Séminaire du 10 mars 2017, dans le cadre du programme « Energie : enjeux technologiques, institutionnels et géopolitiques » dirigé par Raouf Boucekkine.

Ce vendredi 10 mars 2017 à l’Institut d’Etudes Avancées d’Aix-Marseille Université, nous avons présenté le programme de recherche comparatif international auquel nous participons. Nous remercions le Dr. Raouf Boucekkine, Professeur à Aix-Marseille Université et Directeur de l’Institut d’Etudes Avancées, pour son aimable invitation. La présente synthèse ne comporte volontairement pas de références bibliographiques : le lecteur pourra en trouver un nombre important dans le texte du chapitre présentant les résultats de la 1ère étape de cette recherche.

Ce programme de recherche porte sur les dynamiques de politique publique en matière de fracturation hydraulique et d’exploitation du gaz de schiste. Dans ce document, nous retraçons le contexte et les objectifs de ce programme avant de décrire brièvement le cadre d’analyse des processus de politique publique qu’il mobilise. Ensuite nous présentons les deux étapes du programme. La première est un ensemble d’études de cas nationales relatives aux décisions politiques en matière de fracturation hydraulique. Les résultats de cette 1ère étape sont publiés dans l’ouvrage intitulé Policy debates on hydraulic fracturing. La seconde étape du programme est un nouvel ensemble d’études de cas conduites, cette fois, à partir d’une méthode commune de collecte et d’analyse d’articles de presse. Cette étape de la recherche est en cours de réalisation. Dans ce programme international coordonné par l’University of Colorado Denver, l’équipe dont nous faisons partie est responsable du cas français.

Contexte et objectif du programme de recherche

La fracturation hydraulique est une technique d’exploitation des hydrocarbures. Le gaz de schiste est un hydrocarbure non conventionnel, et plus spécifiquement un hydrocarbure de roche-mère. La fracturation hydraulique est particulièrement efficace pour l’exploitation du gaz de schiste. Tout comme le pétrole de schiste, le gaz de schiste se situe dans de fines couches de schiste qu’il est nécessaire de fracturer afin de récupérer les hydrocarbures qu’elles contiennent. Continuer la lecture de « Dynamiques de politique publique et fracturation hydraulique : Un programme de recherche comparatif international »

Pollution(s) et solution(s)

Inscrit dans le programme « Développement durable », le séminaire interdisciplinaire art-science « Pollution(s) et solution(s) » est coordonné par Juliette Rouchier (LAMSADE, Paris-Dauphine, PSL ; Co-directrice du GDR Policy Analytics ; associée au GREQAM, AMSE).

Contact : juliette.rouchier@dauphine.fr

Le séminaire se veut un espace de confrontation entre plusieurs points de vue autour de la thématique de la pollution de notre environnement, avec une attention toute particulière à la pollution industrielle.

Il repose sur des interventions de sciences positives et de sciences critiques, dont les approches et les résultats seront remis dans le contexte social et politique d’utilisation du savoir produit.

Des artistes eux aussi sont sollicités pour réagir aux propositions des chercheurs, afin de porter un regard sur les thèmes présentés, qu’il soit complémentaire ou radicalement alternatif, afin de réinscrire l’idée de développement durable dans une pensée créative, force de proposition.
Continuer la lecture de « Pollution(s) et solution(s) »