La résidence à l’IMéRA de Coline Houssais en 3 questions

L’artiste et chercheuse Coline Houssais répond à nos questions sur le travail de recherche qu’elle mène à l’IMéRA.

Coline Houssais est auteure, commissaire et chercheuse indépendante, et en résidence Mucem/IMéRA de février à juillet 2021 au sein du Programme “Art, Science et Société”. Elle y mène un projet de recherche intitulé : Ceci n’est pas un voile – évolutions & représentations du couvre-chef féminin en France et en Méditerranée : approches comparées.

Qu’est ce qui a motivé votre choix de venir à l’IMéRA pour travailler sur ce projet de recherche : Ceci n’est pas un voile – évolutions & représentations du couvre-chef féminin en France et en Méditerranée : approches comparées ?

Tout d’abord mon choix de travailler sur mon projet de recherche à l’IMéRA est motivé par l’offre de partenariats innovante que propose ce dernier, avec notamment une possibilité de co-résidence avec le Mucem dont je bénéficie ce semestre. La présence d’autres acteurs publics et privés ensuite (instituts culturels étrangers, fonds d’archives municipaux, musées). L’ancrage enfin du site académique Aix-Marseille dans la région euro-méditerranée. 

Capture d’écran de la conférence réalisée par Coline Houssais avec l’Université Populaire de Marseille. Dans le cadre de son projet de recherche, l’artiste a lancé un appel à collecte de photos de famille (plus d’informations ici)

Quelle démarche suivez-vous pendant votre résidence à l’IMéRA ?

Au-delà d’une revue de la littérature à la fois sur le plan sociologique/historique, conceptuel, et esthétique, je m’attache à continuer une démarche de collecte et d’identification d’archives photographiques amateures, tout en effectuant une relecture des collections photographiques et textiles du Mucem et en participant à divers événements organisés par ce dernier ainsi que par l’IMéRA. 

Quels aboutissements envisagez-vous pour votre projet de recherche d’ici la fin de résidence et à plus long terme ?

D’ici la fin de la résidence j’aimerais – si les conditions le permettent – organiser une rencontre autour de mon sujet de recherche mêlant chercheurs, artistes et membres de la société civile, tout en étant en mesure de soumettre des propositions d’exposition à différentes institutions sur le thème exploré. Une publication, dont la forme est à affiner, est également à l’étude. 

Liens associés :


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search