Q(ee)R Codes – Cartographie sonore multiple du centre ville de Bruxelles par Anna Raimondo

L’artiste Anna Raimondo, en résidence à l’IMéRA de septembre 2020 à février 2021, présente depuis jeudi 25 mars le projet Q(ee)R Codes – Nouvelles frontières BXL 1000 à La CENTRALE for contemporary art à Bruxelles, dans le cadre de BXL UNIVERSEL II : multipli.city, une exposition à laquelle 11 artistes et 6 organisations citoyennes basées à Bruxelles prennent part. Le projet questionne la présence et l’expérience des femmes cis, trans et personnes queer et non-binaires dans leurs villes.

Invitant les participantes à décrire les espaces qu’elles habitent, à Bruxelles, via les sensations produites par ces mêmes lieux, ainsi que par leurs récits, leurs souvenirs et les projections qui les nourrissent, Q(ee)R Codes – Nouvelles frontières BXL 1000 propose une cartographie sonore multiple du centre ville de Bruxelles médiée par des voix, des corps, des subjectivités. Le projet se veut ainsi une plateforme de réflexion pour raconter et ré-imaginer la places des femmes – entendues dans une acceptation large et non biologique – dans l’espace public au travers de la réalisation d’une série de balades sonores dans le centre ville de Bruxelles avec des personnes issues de différents horizons géographique et culturels, de diverses générations et milieux sociaux et d’orientations sexuelles variées.

Q(ee)R Codes s’intègre dans un projet artistique itinérant sur une longue durée initié par Anna Raimondo, auquel participait son projet de recherche à l’IMéRA : Nouveaux genres d’écoute : voix, corps et territoires – Nouvelles frontières du bien-être de l’écosystème vaginal.

  • Voir également plus sur le projet dans le texte critique écrit par le commissaire d’exposition et directeur artistique Daniel Blanga Gubbai ainsi que dans l’interview avec la commissaire d’exposition Loes Jacobs :

Anna Raimondo

Anna Raimondo est artiste (arts sonores, performances, géographie urbaine, gender studies), en résidence de septembre 2020 à février 2021 à l’IMéRA dans le Programme Art, Science et Société sur le projet « Nouveaux genres d’écoute : voix, corps et territoires – Nouvelles frontières du bien-être de l’écosystème vaginal ». Plus d’informations sur son projet à l’IMéRA.

  • Tous les posts du Cahier des fellows de l’IMéRA avec Anna Raimondo ici

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search