Braincom: retrouver la parole grâce à des implants corticaux

Le site Technoscience.net met à l’honneur le travail d’Anne-Lise Giraud, résidente à l’IMéRA en 2018-2019 dans un article sur le projet Braincom. Anne-Lise Giraud, professeure au Département des neurosciences fondamentales de la Faculté de médecine de l’UNIGE, est responsable de l’UNIGE Auditory Language Group de BrainCom. Le projet européen Braincom, auquel participe l’UNIGE, développe des implants corticaux qui permettront de décoder les signaux du langage, rendant la parole aux personnes aphasiques.

Financé par la Commission européenne à hauteur de 8,35 M€, le projet développe la future génération de prothèses neurales de la parole.

Spécialiste du cerveau, Anne-Lise Giraud est intervenue sur le sujet plusieurs fois lors de son séjour à l’IMéRA, notamment dans le cadre des Rendez-Vous de demain, lors de la conférence Les mots/maux du cerveau.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.