Quelles leçons tirer des événements du XIXème siècle ?

Heinz-Gerhard Haupt, résident IMéRA 2018-2019, Professeur d’université émérite.

Article de Heinz-Gerhard Haupt, résident IMéRA 218-2019, dans le numéro 57 de la revue du RFEIA sur le thème “Regards croisés sur la violence extrême”.

Trois bombes ont éclaté le 14 janvier 1858 sur le passage de Napoléon III et de sa femme alors qu’ils se rendaient à l’Opéra de Paris. Elles ont provoqué la mort de 8 personnes et ont fait 156 blessés. Le principal auteur de cet attentat était Felice Orsini, un Italien membre du mouvement politique Giovine Italia (Jeune Italie) qui luttait pour l’émergence d’une république démocratique unitaire dans son pays. Il était convaincu que seule une révolution en France entraînerait la révolution en Italie, et que pour enclencher la révolution à Paris, il fallait tuer l’Empereur.

Les attentats ne sont pas une invention moderne. 45 attentats ont éclaté en France au cours du XIXe siècle. Plus largement, en Europe, les années 1875 à 1900 ont été marquées par une vague de violences contre les monarques et chefs d’États.

Lire tout l’article sur le site du RFEIA : http://fellows.rfiea.fr/dossier/regards-croises-sur-la-violence-extreme/article/quelles-lecons-tirer-des-evenements-du-xixe


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.