« La transition énergétique au regard de l’histoire », par Xavier Daumalin

Vidéo intégrale du séminaire du 17 février 2017- 2 h 15 mn (diffusé en LIVE Streaming sur la Chaîne Youtube de l’IMéRA)

« La transition énergétique au regard de l’histoire » par Xavier Daumalin (historien au laboratoire TELEMME) – 2h 15

Séminaire organisé dans le cadre du cycle mensuel « La transition énergétique v/ les transitions énergétiques : hier, demain, ici, ailleurs » inscrit dans le programme ENERGIE de l’IMéRA et appuyé par le PR2I Energies.

« La plasticité cérébrale », par Yesser Hadj Belgacem

Yesser Hadj Belgacem est chercheur en neurobiologie (Department of physiology and membrane biology, School of medicine, University of California, Davis), en résidence IMéRA-Inserm de septembre 2016 à janvier 2017.

Article publié dans Fellows#23 (L’apport des neurosciences à la compréhension de l’être humain), publication du RFIEA.

Il y a quarante ans, les scientifiques pensaient que la clé du fonctionnement cérébral résidait dans le nombre de neurones. Aujourd’hui, les dernières découvertes en neurosciences nous indiquent qu’il s’agirait plutôt de la quantité et de la qualité des connexions entre neurones : les synapses. Les mécanismes de ces connexions, leur maintien et leur ajustement à l’expérience et à l’environnement de l’individu sont aujourd’hui très étudiés et commencent à être mieux compris. Deux grands facteurs ont été identifiés : les gènes et les phénomènes de plasticité.

Si l’on compare le cerveau à une ville, les gènes en constituent le plan avec tous les bâtiments et les infrastructures, mais les routes y sont identiques sans aucune indication ou règles de circulation. Continuer la lecture de « « La plasticité cérébrale », par Yesser Hadj Belgacem »

« Lieux de passage et appartenances religieuses », par Myriam Laakili & Jérémie Foa

Vidéo intégrale du séminaire « Lieux de passage et appartenances religieuses » du 20 mars 2017- 2 h 37 mn

« Passages obligés – la fuite des protestants au temps des massacres des guerres de Religion » par Jérémie Foa (Maître de Conférences – MCF)

« Lieux de pratiques cultuelles et modes de socialisation des convertis à Marseille, quelles dynamiques d’appartenances », par Myriam Laakili (doctorante en sociologie sous la direction de Mohamed Tozy – LAMES/IEP Aix)

Ce séminaire TELEMMIG, IMéRA, MIMED, organisé dans le cadre du cycle « Mobilités, Citadinité, Espace » de l’IMéRA est coordonné par Anna Badino (IMéRA Fellow 2015-2016), Eleonora Canepari (AMU – Telemme, Fondation AMidex) et Elisabetta Rosa (AMU – Telemme, LabexMed) :

« Une énergie sans pareille? L’électricité en conquête (XIX-XX s.) » par Alain Beltram

Vidéo intégrale du séminaire du 17 mars 2017

« Une énergie sans pareille? L’électricité en conquête (XIX-XX S.) » par Alain Beltram (historien, directeur de recherche CNRS, UMR 8138 IRICE) – 2h 35 mn

Séminaire dans le cadre du cycle « La transition énergétique v/ les transitions énergétiques : hier, demain, ici, ailleurs », inscrit dans le programme ENERGIE de l’IMéRA et appuyé par le PR2I Energies.

Une énergie sans pareille ? L’électricité en conquête (XIXe-XXe siècles)

 

Retour sur la séance de séminaire du 17 mars 2017
à l’occasion de la mise en ligne de sa captation video

Historien, directeur de recherche au CNRS au sein du laboratoire Sorbonne-Identités, relations internationales et civilisations de l’Europe (S-IRICE), spécialiste de l’électrification de la région parisienne, de l’histoire de l’énergie et de ses entreprises, en particulier publiques, Electricité de France, Gaz de France et des réseaux de services publics, ainsi que d’histoire de l’innovation, Alain Beltran a nous proposé un nouvel exemple de réflexion sur un moment historique de confusion où une technique énergétique entre en concurrence forte avec une autre et coexiste longtemps avec elle : l’électricité face au charbon et au pétrole. Si l’électricité a une histoire longue, remontant à l’Antiquité, si elle n’est pas dans un rapport de concurrence avec le charbon, le gaz de charbon et le pétrole sur tous les plans (elle acquiert ainsi un privilège incontesté pour servir à accélérer la communication à distance au cours du XIXe siècle), elle l’est en revanche pour l’éclairage au tournant des XIXe et XXe siècles. Et le terme de transition peut être mis à l’épreuve pour sa capacité descriptive et analytique de ce dossier. C’est ce qu’Alain Beltran a explicitement fait dans un article qui a été publié dans un ouvrage collectif dirigé par Yves Bouvier et Léonard Laborie, L’Europe en transitions. Énergie, mobilité, communication, XXe-XXIe siècles (2016), et qui sert de fondement à cette communication par-delà son ouvrage de capitalisation avec Patrice Carré, La Fée et la Servante. La société française face à l’Electricité (1991), récemment réédité et actualisé sous le titre La vie électrique : histoire et imaginaire (XVIIIe-XXIe siècles) chez Belin (2016).
Continuer la lecture de « Une énergie sans pareille ? L’électricité en conquête (XIXe-XXe siècles) »

L’énergie-vapeur à Marseille au début du XIXe siècle : une introduction à pas comptés

 

Retour sur la séance de séminaire du 17 février 2017
à l’occasion de la mise en ligne de sa captation video

Professeur d’histoire à l’Université d’Aix-Marseille, Xavier Daumalin a accepté d’ouvrir le cycle de séances de ce séminaire, consacré à la discussion de la pertinence de la transition énergétique comme concept analytique.

Préparer cette intervention intitulée La transition énergétique au regard de l’histoire : mythe ou réalité ? l’a amené à relire des travaux anciens qui ont été menés dans son laboratoire, par lui-même à l’occasion de sa thèse et par son collègue Olivier Raveux, produits dans une logique de caractérisation du système industrialo-portuaire de Marseille et d’analyse des dynamiques d’innovation technique, pour les soumettre à une interrogation actuelle autour de la transition énergétique. L’introduction de l’énergie-vapeur dans le transport maritime et dans les activités de transformation au XIXe siècle a en effet introduit une concurrence à la force motrice du vent et des cours d’eau, que ce soit pour la propulsion des navires, pour les moulins à grains ou pour la filature. Pour autant, parler de transition avec substitution linéaire d’une source d’énergie à une autre, d’un vecteur énergétique à un autre, apparaît complètement insuffisant à l’examen des dossiers proposés dans l’exposé, plutôt marqués par des mouvements contradictoires, par des résistances face à l’introduction de l’énergie-vapeur avant des mouvements d’engagement.

En plus de nous avoir permis de situer le débat actuel des historiens autour de la fécondité du terme de transition énergétique entre :

  • ceux qui le trouvent opératoire pour exprimer l’importance des innovations techniques, des facteurs naturels autant que des facteurs économiques et sociaux (parmi eux, Jeremy Rifkin),
  • et ceux qui le voient comme un empêchement pour porter l’attention sur les dimensions pertinentes qui jouent comme entraves ou comme facteurs facilitant les changements autant que les permanences (parmi eux, Jean-Baptiste Fressoz),cette conférence nous permet de conclure sur une série de dimensions à ne pas négliger dans l’analyse :
  • du côté des entreprises en soulignant le rôle
    – de la disponibilité en ressources matérielles nécessaires à la nouvelle technologie,
    – de la maîtrise du procédé technique en termes de mise en œuvre et de maintenance,
    – de l’effet d’accroissement de la productivité qui suppose des débouchés en croissance,
  • du côté de l’encadrement administratif qui peut empêcher comme soutenir le mouvement,
    et
  • sans perdre de vue que plutôt qu’une substitution d’énergies, on observe une superposition des sources et des pratiques.

Ainsi avance notre réflexion autour de la question des transitions énergétiques qui sert de trame à ce séminaire : transitions à ne pas tenir trop vite pour évidentes !

L’intervention de Xavier Daumalin du 17 février 2017 – 56 mn – est suivie d’un débat fourni avec la salle – 80 mn.

Claudia Wassmann : « Forgotten Origins, Occluded Meanings: Translation of Emotion Terms »

Article de Claudia Wassmann, IMéRA/EURIAS Fellow 2015-2016 ; Institute for Culture and Society, University of Navarra, Spain.

Emotion Review, Vol. 9, No. 2 (April 2017) 163–171 © The Author(s) 2016 ISSN 1754-0739 DOI: 10.1177/1754073916632879

Lien vers l’article avec notes et références.

Abstract

The interdisciplinary field of emotion studies disregarded historical perspectives on translation and left out a substantial body of scientific research on feelings and emotions that was not published in English. Yet these texts were foundational in forging the scientific concept of emotion in experimental psychology in the 19th century. The current approach to emotion science overlooks that translation issues occurred between three languages, German, French, and English, as physiological psychologists at the time were reading each other in these languages all the while writing about the same topics in their respective language. Historical perspectives are important to clarify the ambiguities of emotion terms and include non-Anglophone frameworks into current transdisciplinary debates.

The interdisciplinary field of emotion studies ignores the historical perspective on translation problems. In today’s scientific publications, which are predominantly written in English, the term “emotion” is used as if it were synonymous in all languages, times, and contexts. Although the semantic fields of emotion terms are not identical in English, French, and German, these three languages informed the study of emotion in 19th-century psychology, at the time when the scientific concept of emotion was formed. Furthermore, the French émotion and the English emotion have become homonyms, sentiment and sentiment are not used in the same way, and Affekt also poses a problem. Translation problems have masked the epistemological problems that German and French psychologists in the 19th century were studying when they addressed the question of “emotion” for contemporary Anglophone psychologists and historians of emotion. Problems of translation occur on many levels. Here I am particularly concerned with two aspects, one is the historical authors’ reading of each other and writing about the same topic in a different language (applying their respective backgrounds to their readings); and, the second is contemporary scientists and historians’ reading of historical and contemporary texts on emotion, applying the current connotation of emotion. Continuer la lecture de « Claudia Wassmann : « Forgotten Origins, Occluded Meanings: Translation of Emotion Terms » »

SEMINAR : The symphony of modern neuroscience, 15th March 2017

Vidéo intégrale filmée en live en deux parties : 1h53 (matinée) – 2h46 (après-midi)

SEMINAR : The symphony of modern neuroscience

15th March 2017 10 am – 17:50 pm at IMéRA

Workshop sponsored by IMéRA and organised by IMéRA Fellows P. Expert, S. de Nigris, H. Fernandes, L-D. Lord, T. Carletti (Team Quintet)

Our residency project is articulated around the integration of mathematical and computational methods to model and understand brain function. It is by definition an interdisciplinary endeavour, and our workshop will reflect this. We will invite speakers representing the different aspects that are crucial to the development of our project and, moreover, prominent figures in modern neuroscience, and have them expose an overview of their field, aspirations and most importantly open questions. The workshop will conclude on a panel discussion to foster new and common research interests and collaborations among the speakers and the audience. As one barrier to interdisciplinarity lies in the technicalities of each field, the workshop will take the form of pedagogical talks, focused on the concepts and heuristics, and a panel discussions.

The overall aims of this workshop, particularly with the final panel discussion, are tripartite: first, easying the interaction among researchers from different research horizons; second, to gain new prospectives on common questions and, finally, to join efforts to solve problems, each contributing its own expertise. Continuer la lecture de « SEMINAR : The symphony of modern neuroscience, 15th March 2017 »