Séminaire – Pollutions, mobilisations environnementales & territoires – 09/11/17

« Pollutions, mobilisations environnementales et territoires : le cas des écosystèmes fluviaux & littoraux de Port Saint-Louis du Rhône à Marseille », organisé par Carole Barthélémy, (LPED, UMR 151 AMU-IRD), Valérie Deldrève, (IRSTEA, Bordeaux), Isabelle Laffont-Schwob, (LPED, UMR 151 AMU-IRD) & Juliette Rouchier, (LAMSADE, CNRS-Paris Dauphine, GDR Policy Analytics), avec le soutien du Labex DRIIHM.

Enregistré le 9 novembre 2017 à l’IMéRA.

Cycle – Styles de vie en Méditerranée

Styles de vie est un cycle du programme Méditerranée de l’IMéRA, proposé par Marielle Macé, directrice d’études à l’EHESS, et Thierry Fabre, directeur du programme. Il débute le 18 janvier 2018.

Ces séminaires mensuels, ouverts aux étudiants de master, aux doctorants et aux chercheurs, sont proposés par le Collège doctoral d’Aix-Marseille Université comme formation transversale (inscription des doctorants sur la plate-forme ADUM).

Directrice adjointe du CRAL, Marielle Macé (EHESS) est spécialiste de littérature française moderne. Elle enseine la littérature française et la pensée littéraire à l’EHESS, à l’Ecole normale supérieure, et comme professeur invité à New York University.

Thierry Fabre est directeur du programme Méditerranée de l’IMéRA, essayiste et politologue, fondateur des Rencontres d’Averroès.


Comment vivre ? Et comment vit-on, ici, ailleurs ?

Ces questions nous serviront de fil conducteur tout au long de ce nouveau cycle de recherche qui se propose de questionner, à partir de plusieurs angles de vue, les styles de vie en Méditerranée.
C’est à l’échelle de la Méditerranée que nous proposons un champ d’analyse comparée qui permet, à partir d’un « monde », ou plutôt d’un « entre-mondes », d’ouvrir de nouvelles pistes de recherche.
Alors que nos modes de vie, nos rythmes de vie, nos styles de vie sont appelés à se transformer, ce cycle se propose d’apporter un éclairage nouveau pour tenter de mieux comprendre le monde tel qu’il va, et le monde méditerranéen, en particulier.
L’attention aux formes du vivre indique effectivement une vie redevenue faculté et c’est bien cette « marge humaine » que nous allons rechercher, à travers des regards singuliers et la parole d’invités prestigieux qui vont nous faire partager leur expérience et leur pensée. Continuer la lecture de « Cycle – Styles de vie en Méditerranée »

Séminaire – Photovoltaique et transition énergétique : Quelques chantiers devant nous – 15/12/17

« Photovoltaïque et transition énergétique : Quelques chantiers devant nous » par David Duché (Im2np – CNRS-AMU), Fredéric Rychen (AMSE-GREQAM.- AMU-CNRS) & Vincent Baggioni (Université de Pau et des Pays de l’Adour)

Séminaire dans le cadre du cycle mensuel « La transition énergétique v/ les transitions énergétiques : hier, demain, ici, ailleurs » inscrit dans le programme « Phénomènes globaux et régulation » de l’IMéRA et appuyé par le PR2I Energies.

Animation : B. Cointe, P. Fournier (LAMES), M.-T. Giudici (BIP), F. Rychen (GREQAM).

Enregistré le 15 novembre 2017 à l’IMéRA.

La responsabilité des sciences sociales face à « l’Autre », par Roberto Beneduce

Roberto Beneduce, IMéRA 2016. Copyright Christophe Delory

Médecin psychiatre et professeur d’anthropologie, IMéRA Fellow 2015-2016, Roberto Beneduce mène depuis les années 1980 des programmes de recherche en Afrique et en Europe sur les conséquences psychiques et sociales des violences liées aux phénomènes de guerres, aux déplacements de populations et aux politiques d’accueil des étrangers. Il questionne les cadres théoriques de l’intervention ethnopsychiatrique et l’approche des différences culturelles, ainsi que ​les transformations des savoirs thérapeutiques locaux et des imaginaires religieux au Mali, au Cameroun et au Mozambique​. ​ Il a fondé et dirige à Turin le centre Frantz Fanon, dédié à l’aide psychologique aux étrangers.

Article publié dans Fellows #32 « Migrations : sortir du prêt-à-penser », revue du RFIEA

Un nouveau défi est aujourd’hui lancé aux sciences sociales. Le rôle de l’anthropologie n’est plus seulement de déchiffrer et interpréter les altérités culturelles, de faire dialoguer des structures de connaissances ou visions du monde distinctes et (d)écrire la vie d’autrui. Il faut d’abord s’interroger sur la manière dont on bâtit notre connaissance, quel rôle y joue l’Autre, et de mettre fin à ce qui a été défini comme épistémocide (l’assujettissement des savoirs, parallèle à la destruction et l’annihilation des minorités qui refusent d’être « intégrées », voire asservies).
Le courant de l’anthropologie dite « perspectiviste » a souligné qu’il ne fallait plus se contenter de dire comment les autres sociétés pensent les problématiques, car ces problématiques sont souvent définies a priori à l’intérieur de nos catégories, qu’il s’agisse de la place de l’Homme dans l’univers, de la maladie, des conflits familiaux, de la violence sorcellaire, de la naissance d’un enfant ou du pouvoir politique. Il importe de changer de paradigme et de chercher au préalable à connaître comment les autres pensent des problèmes que, peut-être, nous n’avons pas encore perçus ou imaginés, tout en admettant la possibilité que les stratégies épistémologiques qu’ils adoptent face à ces problèmes puissent être analogues à celles que nous avons élaboré au fil du temps. Les points de vue d’autres êtres (et pas nécessairement des seuls êtres humains) ne sont pas moins fondamentaux que le nôtre : notre pratique doit partir de ce principe. Continuer la lecture de « La responsabilité des sciences sociales face à « l’Autre », par Roberto Beneduce »

Cédric Parizot – « Israël/Palestine, un antiAtlas » – 06/12/17

« Israël/Palestine, un antiAtlas », par Cédric Parizot, anthropologue du politique, chercheur à l’Institut de Recherches et d’Etudes sur les Mondes Arabes et Musulmans (IREMAM, CNRS/Aix Marseille Université) et directeur du programme Art,science et société de l’IMéRA (Institut d’études avancées d’Aix Marseille Université).

Séminaire organisé dans le cadre du cycle « Recherche, arts & pratiques numériques », en partenariat avec l’IMéRA, l’IREMAM, IDEMEC, le Centre Norbert Elias et l’ESAAIX.

Comité d’organisation : Jean Cristofol (Ecole Supérieure d’Art d’Aix en Provence), Jean-Paul Fourmentraux (Centre Norbert Elias, CNRS/AMU/EHESS), Cédric Parizot (IREMAM, CNRS/AMU) et Manoël Penicaud (IDEMEC, CNRS/AMU).

Enregistré le 6 décembre 2017 à l’IMéRA.

Portrait de Michelle Stewart

Michelle Stewart. Copyright Christophe Delory

Résidente  à l’IMéRA en 2013-2014, Michelle Stewart (Chair of School of Film & Media Studies, State University of New York, Purchase College) travaille sur les politiques culturelles.

Portrait publié dans Perspectives #16, journal du RFIEA

How would you describe yourself?
When I arrived in Marseille, my research focused mostly on audio-visual policy and, specifically, on how some small efforts to promote “discrimination positive” in the image culture of France had been deployed. I was thinking about the terms of “diversity” that had been constructed and how filmmakers had interpreted this mandate in the works funded by the “Images of Diversity” fund that had been managed by the CNC. IMERA was a great context, because it put me into contact with social scientists thinking about migration and multiculturalism. Marseille was a great context, because it’s a city born of a rich history of migration and diversity, with a very different profile and flavor than Paris.

What is your current research about? 
My current research addresses rise of rightwing extremist media in the US and how the extreme right has increasingly seduced the “alt right,” a younger, more technologically sophisticated and libertarian right. Continuer la lecture de « Portrait de Michelle Stewart »

Eric Verdeil – « Villes sud-méditerranéennes sous tension : que nous disent-elles de la transition énergétique ? » – 17/11/17

« Villes sud-méditerranéennes sous tension : que nous disent-elles de la transition énergétique ? » , par Eric Verdeil (Professeur de géographie et études urbaines, CERI – Sciences Po Paris).

Séminaire dans le cadre du cycle mensuel « La transition énergétique v/ les transitions énergétiques : hier, demain, ici, ailleurs » inscrit dans le programme « Phénomènes globaux et régulation » de l’IMéRA et appuyé par le PR2I Energies.

Animation : B. Cointe, P. Fournier (LAMES), M.-T. Giudici (BIP), F. Rychen (GREQAM)

Enregistré le 17 novembre 2017 à l’IMéRA.