« Réseaux sémantiques : construction, exploration et utilisations », organisé par Guy Lapalme (2ème partie)

Vidéo intégrale de la seconde partie du séminaire organisé par Guy Lapalme, enregistré le 12 juin 2017 à l’IMéRA– 2 h 34 mn

« Réseaux sémantiques : construction, exploration et utilisations », organisé par Guy Lapalme (Professeur d’informatique à l’Université de Montréal, IMéRA fellow 2016-2017).

Avec la participation de :

·     Michael Zock (CNRS-AMU) ; Psycholinguistique

·     Patrice Bellot (LSIS-AMU) ; traitement automatique de la langue naturelle

·     Mathieu Lafourcade (LIRM-U Montpellier) : traitement automatique de la langue naturelle

·     Magalie Ochs (LSIS-AMU) ; interfaces humain-machine

·     Bruno Gaume (CLLE, Université de Toulouse 2)

·     Eric San Juan (LIA-Université d’Avignon)

·     Bassam Jabaian (LIA-Université d’Avignon)

·     Guy Lapalme (IMERA – Univ. de Montréal) : traitement automatique de la langue naturelle

« Réseaux sémantiques : construction, exploration et utilisations », organisé par Guy Lapalme (1ère partie)

Vidéo intégrale de la première partie du séminaire organisé par Guy Lapalme, enregistré le 12 juin 2017 à l’IMéRA– 2 h 34 mn

« Réseaux sémantiques : construction, exploration et utilisations », organisé par Guy Lapalme (Professeur d’informatique à l’Université de Montréal, IMéRA fellow 2016-2017).

Avec la participation de :

·     Michael Zock (CNRS-AMU) ; Psycholinguistique

·     Patrice Bellot (LSIS-AMU) ; traitement automatique de la langue naturelle

·     Mathieu Lafourcade (LIRM-U Montpellier) : traitement automatique de la langue naturelle

·     Magalie Ochs (LSIS-AMU) ; interfaces humain-machine

·     Bruno Gaume (CLLE, Université de Toulouse 2)

·     Eric San Juan (LIA-Université d’Avignon)

·     Bassam Jabaian (LIA-Université d’Avignon)

·     Guy Lapalme (IMERA – Univ. de Montréal) : traitement automatique de la langue naturelle

« Table ronde – Analyses de réseaux et interdisciplinarité : Quels points de convergence, quels obstacles ? » (2ème partie)

 

Vidéo intégrale de la seconde et dernière partie de la table ronde enregistrée le 9 mai 2017 à l’IMéRA.

« Table ronde – Analyses de réseaux et interdisciplinarité : Quels points de convergence, quels obstacles ? », Table ronde organisée dans le cadre du cycle « Analyse des réseaux et applications : approche interdisciplinaire », organisé par Alain Barrat (Centre de Physique Théorique, AMU/CNRS) et Claire Bidart (Laboratoire d’Économie et de Sociologie du Travail, AMU/CNRS) en partenariat avec le Collège doctoral d’Aix-Marseille Université et l’IMéRA.

Intervenants :

  • Alain Barrat, physique, Centre de Physique Théorique, Aix-Marseille Université, CNRS
  • Laurent Beauguitte, géographie, CNRS, IDEES Rouen
  • Claire Bidart, Sociologie, LEST, Aix-Marseille Université, CNRS
  • Yann Bramoullé, économie, Aix-Marseille School of Economics et Greqam
  • Màrton Karsai, physique et computer science, ENS Lyon/INRIA.
  • Camille Roth, sociologie et sciences sociales computationnelles, Medialab Science Po Pa
  • Discutant : Pierre Livet, Professeur émérite de philosophie, Aix-Marseille Université ; Directeur du programme « Rencontres sciences & humanités ».

« Table ronde – Analyses de réseaux et interdisciplinarité : Quels points de convergence, quels obstacles ? » (1ère partie)

Vidéo intégrale de la première partie de la table ronde enregistrée le 9 mai 2017 à l’IMéRA.

« Table ronde – Analyses de réseaux et interdisciplinarité : Quels points de convergence, quels obstacles ? », Table ronde dans le cadre du cycle « Analyse des réseaux et applications : approche interdisciplinaire », organisé par Alain Barrat (Centre de Physique Théorique, AMU/CNRS) et Claire Bidart (Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail, AMU/CNRS) en partenariat avec le Collège doctoral d’Aix-Marseille Université et l’IMéRA.

Intervenants :

  • Alain Barrat, physique, Centre de Physique Théorique, Aix-Marseille Université, CNRS
  • Laurent Beauguitte, géographie, CNRS, IDEES Rouen
  • Claire Bidart, Sociologie, LEST, Aix-Marseille Université, CNRS
  • Yann Bramoullé, économie, Aix-Marseille School of Economics et Greqam
  • Màrton Karsai, physique et computer science, ENS Lyon/INRIA.
  • Camille Roth, sociologie et sciences sociales computationnelles, Medialab Science Po Pa
  • Discutant : Pierre Livet, Professeur émérite de philosophie, Aix-Marseille Université ; Directeur du programme « Rencontres sciences & humanités ».

Claudia Wassmann : « Forgotten Origins, Occluded Meanings: Translation of Emotion Terms »

Article de Claudia Wassmann, IMéRA/EURIAS Fellow 2015-2016 ; Institute for Culture and Society, University of Navarra, Spain.

Emotion Review, Vol. 9, No. 2 (April 2017) 163–171 © The Author(s) 2016 ISSN 1754-0739 DOI: 10.1177/1754073916632879

Lien vers l’article avec notes et références.

Abstract

The interdisciplinary field of emotion studies disregarded historical perspectives on translation and left out a substantial body of scientific research on feelings and emotions that was not published in English. Yet these texts were foundational in forging the scientific concept of emotion in experimental psychology in the 19th century. The current approach to emotion science overlooks that translation issues occurred between three languages, German, French, and English, as physiological psychologists at the time were reading each other in these languages all the while writing about the same topics in their respective language. Historical perspectives are important to clarify the ambiguities of emotion terms and include non-Anglophone frameworks into current transdisciplinary debates.

The interdisciplinary field of emotion studies ignores the historical perspective on translation problems. In today’s scientific publications, which are predominantly written in English, the term “emotion” is used as if it were synonymous in all languages, times, and contexts. Although the semantic fields of emotion terms are not identical in English, French, and German, these three languages informed the study of emotion in 19th-century psychology, at the time when the scientific concept of emotion was formed. Furthermore, the French émotion and the English emotion have become homonyms, sentiment and sentiment are not used in the same way, and Affekt also poses a problem. Translation problems have masked the epistemological problems that German and French psychologists in the 19th century were studying when they addressed the question of “emotion” for contemporary Anglophone psychologists and historians of emotion. Problems of translation occur on many levels. Here I am particularly concerned with two aspects, one is the historical authors’ reading of each other and writing about the same topic in a different language (applying their respective backgrounds to their readings); and, the second is contemporary scientists and historians’ reading of historical and contemporary texts on emotion, applying the current connotation of emotion. Continuer la lecture de « Claudia Wassmann : « Forgotten Origins, Occluded Meanings: Translation of Emotion Terms » »

SEMINAR : The symphony of modern neuroscience, 15th March 2017

Vidéo intégrale filmée en live en deux parties : 1h53 (matinée) – 2h46 (après-midi)

SEMINAR : The symphony of modern neuroscience

15th March 2017 10 am – 17:50 pm at IMéRA

Workshop sponsored by IMéRA and organised by IMéRA Fellows P. Expert, S. de Nigris, H. Fernandes, L-D. Lord, T. Carletti (Team Quintet)

Our residency project is articulated around the integration of mathematical and computational methods to model and understand brain function. It is by definition an interdisciplinary endeavour, and our workshop will reflect this. We will invite speakers representing the different aspects that are crucial to the development of our project and, moreover, prominent figures in modern neuroscience, and have them expose an overview of their field, aspirations and most importantly open questions. The workshop will conclude on a panel discussion to foster new and common research interests and collaborations among the speakers and the audience. As one barrier to interdisciplinarity lies in the technicalities of each field, the workshop will take the form of pedagogical talks, focused on the concepts and heuristics, and a panel discussions.

The overall aims of this workshop, particularly with the final panel discussion, are tripartite: first, easying the interaction among researchers from different research horizons; second, to gain new prospectives on common questions and, finally, to join efforts to solve problems, each contributing its own expertise. Continuer la lecture de « SEMINAR : The symphony of modern neuroscience, 15th March 2017 »

Visualisation et analyse géographique des réseaux

Claire Bidart et Alain Barrat ont eu l’excellente idée d’organiser un séminaire doctoral à l’IMéRA cette année et ils m’ont proposé d’intervenir pour présenter les logiciels de visualisation de réseaux disponibles et pour évoquer l’analyse de réseaux en géographie. Si ces deux séances n’ont pas été filmées (je pourrais expliquer pourquoi j’ai refusé mais ce n’est pas l’objet de ce billet), vous trouverez ci-dessous les deux diaporamas utilisés comme supports pour ces deux séances. J’y ai ajouté une bibliographie, nécessairement sélective, sur le sujet.

La séance sur les logiciels commence par quelques rappels de sémiologie graphique : si les géographes apprennent dans leur cursus les règles d’utilisation des variables visuelles, les autres disciplines ont plus rarement des cours consacrés à la visualisation de données quantitatives. Un très court historique de la visualisation des réseaux est ensuite proposé (de Moreno à la dataviz) avant que ne soient évoquées les difficultés renconcontrées pour la visualisation de grands graphes. La fin de la séance a été une démonstration des possibilités des logiciels Cytoscape et du package R igraph. Pour le premier, voir ce tutoriel rédigé par des étudiant.e.s de l’ENSAI ; pour igraph, voir le tutoriel récemment traduit de Katya Ognyanova (visualisation de réseaux, visualisation dynamique de réseaux).

La séance consacrée à l’analyse de réseaux en géographie reprend en partie des éléments déjà disponibles en ligne à cette adresse.

Continuer la lecture de « Visualisation et analyse géographique des réseaux »

Guy Lapalme : « la production interactive de langage par et pour un agent intelligent »

Professeur d’informatique à l’Université de Montréal, Guy Lapalme est en résidence à l’IMéRA de février à juillet 2017 pour développer un projet sur « la production interactive de langage par et pour un agent intelligent ».

Extrait de la présentation de son projet le 23 février 2017 – 6 mn 8 s.