Des nouvelles de Tim Perkis, résident 2012-2013

Tim Perkis est musicien, compositeur et chercheur, pionnier de la musique électronique en réseau. Lors de son séjour à l’IMéRA, il a mené un projet sur la sonification des données complexes en collaboration avec le laboratoire de Physique des interactions ioniques et moléculaires (PIIM – AMU, CNRS, Marseille).

Il nous donne des nouvelles de ses travaux les plus récents, dont un projet en collaboration avec un autre ancien résident de l’IMéRA, Scott Gresham-Lancaster (Fellow 2011-2012).

« In 2016 former IMéRA fellow Tim Perkis was engaged in a year-long research project working on the sonification of fMRI human brain data at the University of Texas in Dallas, in conjunction with Dr. Roger Malina, of UTD’s school of Art, Technology and Emergent Communication, Dr.Gagan Wig of UTD’s Center for Vital Longevity,  and former IMeRA fellow Scot Gresham-Lancaster. Dr. Wig’s lab studies changes in how different areas of the brain communicate as people age, and the project, funded by the Defense Advanced Research Projects Agency, was dedicated to exploring new ways to experience patterns in this data through the development of sonic representations of it. The work focused on developing tools for not only potential medical diagnostic and scientific analysis purposes, but also for artistic sonification, as a source of patterns for employment in musical performance.

2017 finds former IMéRA fellow Tim Perkis launching into a 3-year research project on systemic musical improvisation with researchers Dr. Palle Dahlstedt (Aalborg University, Denmark) and Dr. Per Anders Nilsson (University of Gothenberg, Sweden), funded by the Swedish Research Council. The work is a continuation of Dahlstedt’s and Nilssons’s long-term research into technology-mediated musical creativity and performance, and Perkis’ long experience as musical improviser and pioneer in the field of networked electronic music, focusing  specifically on the use of technological systems to interact with, enhance and structure the work of musical ensembles engaged in live group composition ».

Ecritures numériques : déconstruire le média ? – séminaire du cycle Recherche, Arts et Pratiques numériques

« Ecritures numériques : déconstruire le média ? » – 16 novembre 2016 – durée : 1h 24mn

Avec  Antoine Gonot, SATIS (AMU) et LMA (CNRS), Douglas Edric Stanley, artiste, Ecole Supérieure d’Art d’Aix en Provence et HEAD (Genève) et Céline Masoni Lacroix, Université de Nice Sophia Antipolis, URE Transitions, Medias, Savoirs, Territoires.

Ce séminaire est organisé dans le cadre du cycle « Recherche, arts & pratiques numériques » à l’IMéRA.

Comité d’organisation : Jean Cristofol (Ecole Supérieure d’Art d’Aix en Provence), Jean-Paul Fourmentraux (Centre Norbert Elias – CNRS/AMU/EHESS), Cédric Parizot (IREMAM, CNRS/AMU) et Manoël Penicaud (IDEMEC, CNRS/AMU).

INTERVENTIONS du 16 novembre 2016 Continuer la lecture de « Ecritures numériques : déconstruire le média ? – séminaire du cycle Recherche, Arts et Pratiques numériques »

Aline Veillat : « Penser de bas en haut, quand le sol prend la parole »

Aline Veillat, en résidence du 12 septembre 2016 au 14 juillet 2017,  est artiste et chercheur associé à la Haute Ecole d’Art et de Design Genève.

« Mon travail artistique porte sur deux problématiques : d’une part pour certaines réalisations j’interroge notre relation à la nature – ceci allant de question écologique au concept de Paysage (tel qu’il est envisagé en Art et comme schème perceptif) ; et d’autre part, pour d’autre réalisations j’interroge notre façon de réagir face à des faits de société ou d’évènements de l’actualité mondiale. Mais ces deux problématiques peuvent se confondre ». 

Extrait de la présentation de son projet le 15 septembre 2016 (6 mn 38).

Javiera Tejerina-Risso, résidente 2012, expose à la Galerie Gourvennec

Javiera Tejerina-Risso, artiste en résidence en 2012, participe à l’exposition collective PRIVATE JOKES du 12 janvier au 25 février 2017, à la galerie Gourvennec (7 rue Duverger, 13002 Marseille).

Cette exposition réunit des artistes doctorants AMU inscrit avec la mention « pratique et recherche de la création artistique ».

PRIVATE JOKES
Exposition Collective avec Renaud Bézy – Olivier Cablat – Marie-Laure Cazin – Quentin Destieu – Walid Ghali – Lila Neutre – Javiera Tejerina-Risso – Sergio Valenzuela Escobedo – Mezli Vega Osorno

La private joke : « blague privée » ou «humour de connivence» est une plaisanterie faite pour n’être comprise que par un groupe restreint d’initiés parce qu’elle fait allusion de manière évasive à des événements passés que seuls les membres du cercle visé peuvent connaître (un « petit délire commun »). Si la culture est libre et ouverte à tous, l’œuvre d’art quant à elle se rapproche parfois par bien des aspects de la notion d’histoires personnelles et il est souvent indispensable pour pouvoir en extraire la substantifique moelle de s’en faire expliquer les subtilités. La Private Joke est une tendre complicité où il faut être au moins deux pour la partager. Continuer la lecture de « Javiera Tejerina-Risso, résidente 2012, expose à la Galerie Gourvennec »

Pollution(s) et solution(s)

Inscrit dans le programme « Développement durable », le séminaire interdisciplinaire art-science « Pollution(s) et solution(s) » est coordonné par Juliette Rouchier (LAMSADE, Paris-Dauphine, PSL ; Co-directrice du GDR Policy Analytics ; associée au GREQAM, AMSE).

Contact : juliette.rouchier@dauphine.fr

Le séminaire se veut un espace de confrontation entre plusieurs points de vue autour de la thématique de la pollution de notre environnement, avec une attention toute particulière à la pollution industrielle.

Il repose sur des interventions de sciences positives et de sciences critiques, dont les approches et les résultats seront remis dans le contexte social et politique d’utilisation du savoir produit.

Des artistes eux aussi sont sollicités pour réagir aux propositions des chercheurs, afin de porter un regard sur les thèmes présentés, qu’il soit complémentaire ou radicalement alternatif, afin de réinscrire l’idée de développement durable dans une pensée créative, force de proposition.
Continuer la lecture de « Pollution(s) et solution(s) »

La dimension politique de la création musicale, par Flavia Gervasi

Flavia Gervasi est Professeure Adjointe à la Faculté de Musique de l’Université de Montréal, en résidence à l’IMéRA du 12 septembre 2016 au 14 juillet 2017 – Article publié dans Perspectives #15, journal du RFIEA (01/12/2016).

La world music trouve souvent dans le festival une plateforme de diffusion privilégiée, un lieu pour des rencontres interculturelles qui se matérialisent notamment par des créations musicales originales. Des notions telles que celles de festival, création, rencontre, associées à la world music, sont très rarement unies au sein d’un même cadre de réflexion et questionnées, ensemble, en fonction d’enjeux d’ordre historique, culturel, social, économique ou politique. L’étude de cas d’un festival musical, La Notte della Taranta, qui a lieu au sud de l’Italie, nous permet de mettre en relation ces trois termes – festival, création, rencontre – afin d’approfondir la question délicate et controversée, mais très actuelle, de la dimension politique de la création dans un festival de musiques du monde. Continuer la lecture de « La dimension politique de la création musicale, par Flavia Gervasi »

Flavia Gervasi : “Dimension politique de la création musicale : étude interdisciplinaire d’un festival de world music en Italie du sud”

Flavia Gervasi, en résidence du 12 septembre 2016 au 14 juillet 2017, est musicologue, Professeure Adjointe à la Faculté de Musique de l’Université de Montréal.

Extrait de la présentation de son projet le 15 septembre 2016 (5 m 34).

Du côté des androïdes (robotique, art et sciences humaines)

(Image : Return of the Venusian, Danny van Ryswyck – détail)

Mercredi 7 décembre 2016, 10h00-13h00 à l’IMéRA

Avec Emmanuel Grimaud, anthropologue, artiste et réalisateur, LESC (Univ.Paris Ouest Nanterre La Défence /CNRS), France Cadet, artiste, Ecole Supérieure d’Art d’Aix en Provence et Angelica Lim, SoftBank Robotique.

Séminaire dans le cadre du cycle « Art, Recherche et Pratiques numériques » coordonné par Jean Cristofol (Ecole Supérieure d’Art d’Aix en Provence), Jean-Paul Fourmentraux (Centre Norbert Elias, CNRS/AMU/EHESS), Cédric Parizot (IREMAM, CNRS/AMU) et Manoël Penicaud (IDEMEC, CNRS/AMU).

Retrouvez l’intégralité du programme sur le site antiatlas.net.

Ce séminaire transdisciplinaire s’intéresse aux perturbations productives que génèrent les collaborations entre les chercheurs en sciences humaines et les artistes dans le domaine du numérique. Il s’inscrit dans la suite des réflexions et des expérimentations que nous avons menées à l’IMéRA dans le programme antiAtlas des frontières depuis 2011 tout en élargissant notre questionnement au-delà de la seule question des frontières.

Continuer la lecture de « Du côté des androïdes (robotique, art et sciences humaines) »