L’IMéRA a célébré ses dix ans !

Installé en 2007 puis intégré en 2013 à Aix-Marseille Université, l’IMéRA a célébré ses dix ans lors de divers événements pendant l’année 2018-2019, et spécifiquement pendant le 27 juin 2019. De nombreuses personnalités, fellows, anciens fellows et invités de l’IMéRA étaient présents pour cet événement où se sont succédées les prises de parole, des conférences données par des fellows et anciens fellows de l’IMéRA, et des performances artistiques.

Texte publié dans la lettre AMU, à l’occasion de la célébration des dix ans de l’IMéRA :

Installé en 2007, à l’initiative de Robert Ilbert, avec un statut associatif, l’IMéRA a pour vocation d’accueillir des chercheurs, artistes et écrivains internationaux aux plus hauts standards mondiaux en accord avec la charte élaborée par le Réseau Français des Instituts d’Etudes Avancées (RFIEA) dont l’institut est membre. Intégré dans Aix-Marseille Université en 2013, l’IMéRA est passé d’ « exploratoire de l’interdisciplinarité en Méditerranée » à un Institut d’Études Avancées universitaire (University-Based Institute for Advanced Study, UBIAS) avec des domaines de recherche, un fonctionnement et des objectifs scientifiques et institutionnels transformés, sans pour autant s’écarter du projet des fondateurs avec le souci permanent d’une approche interdisciplinaire, de l’incubation de projets visant l’innovation. Depuis 2017, l’institut jouit d’une animation scientifique structurée autour de quatre programmes distincts : Arts, Science et Société; Méditerranée; Regards croisés: explorations de l’interdisciplinarité; Phénomènes globaux et régulation. Chacun est dirigé par un directeur de programme, renforçant notablement les fonctions d’incubation et de construction de communautés internationales interdisciplinaires.

En quelques années, l’IMéRA a doublé le nombre de résidences (de 100 mois-chercheurs en 2015 à 199 en 2019), et a surtout maintenu une trajectoire ascendante en termes de qualité des projets scientifiques et culturels incubés. Ceci a été rendu possible par la multiplication de partenariats pluriannuels scientifiques, culturels et institutionnels de très haut niveau, allant de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) à la Commission Franco-Américaine Fulbright et à l’Agence Universitaire de la Francophonie, en passant par la Fondation Islam de France, le Mucem,  l’Institut Paoli-Calmettes, la Région Sud ou le département des Bouches-du-Rhône. De ces partenariats sont nées de nombreuses chaires thématiques occupées annuellement par des chercheurs éminents, en provenance des plus grandes universités et instituts de recherche du monde. L’IMéRA s’est ainsi imposé comme un Institut d’Etudes Avancées à l’échelle internationale, figurant parmi les trois coordinateurs du réseau d’excellence UBIAS.

Prises de parole, conférences et performances artistiques se sont succédées lors de la journée du 27 juin 2019.

La célébration des dix ans de l’IMéRA le 27 juin 2019 fut l’occasion de rappeler cette position et le rôle majeur et la place des instituts d’études avancées dans le paysage de la recherche, et d’illustrer l’impact des chercheurs et artistes accueillis en résidence sur le territoire d’Aix-Marseille.

Denis Bertin, Président de l’IMéRA, Yvon Berland, Président d’Aix-Marseille Université, Jacques Dubucs, Directeur scientifique SHS du MESRI, Didier Viviers, Président du RFIEA, Catherine Pila, Conseillère Municipale déléguée aux Édifices Culturels et aux Relations avec le CIQ, et Marie-Florence Bulteau-Rambaud, Conseillère régionale se sont succédés au micro.

Les discours ont ensuite laissé place à une table ronde sur la place et les enjeux des University–Based Institute for Advanced Studies (UBIAS) dans le paysage de la recherche. Table ronde animée par Olivier Bouin, directeur du RFIEA avec Raouf Boucekkine, directeur de l’IMéRA, Véronique Zanetti, directrice du ZIF, Ary Plonski, coordinateur du réseau UBIAS et Eliezer Rabinovici, titulaire de la Chaire Louis Michel à l’IHES.

La journée s’est poursuivie par plusieurs conférences de fellows ou anciens fellows de l’IMéRA :

Yadh Ben Achour, Professeur à la Faculté des sciences juridiques de Tunis, fellow de l’IMéRA, titulaire de la Chaire Averroès, pour un dialogue avec Thierry Fabre à propos de l’Islam et de l’universalité de la norme démocratique.

Mercedes Pascual, Professeur à l’Université de Chicago, fellow de l’IMéRA, co-titulaire de la Chaire IRD en développement durable, sur la Constitution d’un groupe de recherche international et interdisciplinaire permanent en développement durable et écosystèmes.

Abdessamad El Montassir, Artiste, ancien fellow de l’IMéRA, sur le projet “Résistance naturelle” ou comment art et sciences collaborent. Présentation d’oeuvres et échange avec Thierry Gauquelin, professeur à l’IMBE, animé par Pascale Hurtado, directrice du programme Arts Sciences et Société de l’IMéRA.

Sarah Barman, Professeur à Kingston University, ancienne fellow de l’IMéRA, sur l’Utilisation de l’intelligence artificielle en imagerie médicale, en collaboration avec l’équipe NeOpTo de l’Institut de neurosciences de la Timone (INT) et les centres hospitaliers universitaires de Marseille (Nord et Timone).

Marco Buongiorno-Nardelli, Professeur à l’Université de North Texas, fellow PRISM/IMéRA, qui a offert une présentation et une expérimentation de son oeuvre sonore interactive “The Miniature Opera Project, a New Media Installation”.

Hyam Yared, écrivain, Fellow de l’IMéRA, titulaire de la Chaire Camus , pour une Lecture / Concert avec le groupe Zoppa – soirée echo poetico avec Sylvie Paz et Kalliroï Raouezzou.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.